Plan d'action 2013 2018 lycée des mét...
Label et lycée de la ModeOutils de communicationVocation METIERS / FORMATIONSAdéquation EMPLOIS / FORMATIONSLycée éco-responsablePlan d'action 2013 2018     lycée des métiers
 
Lycée des Métiers de la mode Plan d'action 2013 2018 lycée des métiers 
Professionnalisation des formateurs et des acteurs
Renforcer les compétences techniques et pédagogiques de professeurs suite à l'arrivée de nouvelles de ressources (formateurs en apprentissage) et dans l'optique d'accompagner les évolutions de la profession et les rénovations des diplômes
  • Poursuivre l'évolution des formations vers les métiers industriels du Luxe
  • Poursuivre l'articulation pédagogiques BAC PRO à BTS
  • Adapter les parcours individuels notamment pour les élèves issus de Bac Pro qui poursuivent en BTS (initial, apprentissage )
  • Assurer la pérennité du bac STI 2D spécialité ITEC
  • Poursuivre maîtrise renforcée des logiciels LECTRA notamment avec la conception en 3D

Actions d'orientation et Renforcer l'attractivité des métiers
Maintenir nos actions de sensibilisation et d'information d'orientation et poursuivre nos efforts pour démystifier certains métiers et lutter ainsi contre les préjugés qui collent à certains en raison de l'histoire économique de ce secteur professionnel.
  • Stand au carrefour de l'Orientation et des Métiers CALEP à Angers décembre 2013
  • Stand aux différents salons de l'Etudiant  à Nantes ou Angers
  • Rencontre orientation-dating organisée en janvier de cahque année par la fédération française de la chaussure
  • Organisation d'un marathon de la mode lors de la Fête de la Science  cf. paragraphe innovation technologique

Etoffer l'offre de formation
Il s'agit
  • d'assurer la pérennité du nouvellement ouvert BTS technico-commercial en apprentissage afin de maintenir un ensemble complet et cohérent de formations et diplômes qui couvrent ainsi tout un spectre d emétiers de la création de produits de mode jusqu'à leurs commercialisation sans oublier les étapes de conception - industrialisation et production de ces mêmes produits (vêtement, chaussure, maroquinerie)
  • De poursuivre la r éflexion sur l’ouverture d’un Diplôme Supérieur en Arts Appliqués  en formation initiale (DSAA niv. II) pour venir chapeauter l’actuel BTS design de mode et renforcer la synergie naissante du réseau DesignA4.

Outils de communication et le label dans la vie de l'établissement
Il s'agira de mieux circonstancier  les différentes instances ou rencontres qui font partie intégrante de la stratégie du lycée des métiers. Pour ce faire, le logiciel MINDVIEW sera l'outil de capitalisation des actions. De même, l'acquisition d'affichage dynamique (écran télé dans le hall et le cdi) pour favoriser la diffusion de message et de contenu en lien avec les enjeux d'un lycée des métiers tel que le lycée de la mode est à l'étude.

Relations avec le monde professionnel et nos anciens élèves
L’antériorité du lycée, son label lycée des métiers de la Mode , ses résultats d' insertion professionnelle, ses réseaux avec l’ensemble des acteurs économiques : industriels, grandes marques de PAP ou de Luxe, qu’ils soient régionaux ou nationaux facilitent la coopération omniprésente du lycée avec l'ensemble des acteurs de la profession. Les actions se déploient autour de points clefs tels que :
  • Pérenniser les formations continues en partenariat avec le GRETA
  • Développer la co-formation en Bac pro (CCF) et en apprentissage (BTS)
  • Favoriser l'dapation des contenus de formations notamment en maroquinerie avec l'aide de formateurs de l'entreprise L Vuitton
  • Organisation de stages de professeurs en entreprise.
  • Simulation embauche, Olympiades des métiers et partenariats accrus avec des responsables d'entreprise pour les élèves de terminale BAC PRO dans l'optique de favoriser leur perception des savoir-faire des métiers de production et favoriser leur insertion professionnelle.
  • Participation à différentes manifestations et séminaires professionnels : forum international des marques "empreintes", le salon Zoom by Fatex, le salon Made in France, le séminaire international LECTRA...

Innovation technologique :
Franchir un cap technologique, élargir leurs domaines de compétences, diversifier leurs activités et leur apporter une plus value hi-tech. Pour répondre ou anticiper à ces attentes en terme de démonstrations innovantes, le lycée de la Mode propose :
  • Des rencontres individuelles sur site destinées aux entreprises, créateurs, étudiants issus d'établissements avec lesquels le lycée de la mode a conventionné.
  • Une offre de service et d’expertise sur projets
  • Une offre et une mise en oeuvre sur une durée d’un an avec le recrutement d’un contrat de pro adossé à la licence pro Mode et Hautes Technologies.
  • L'organisation d'un marathon de la Mode dans le cadre de la Fête de la Science en octobre 2013 en partenariat avec la plateforme EMODE  pour bénéficier de zooms sur les dernières technologies innovantes en suivant l’expérience des élèves de la classe de 1 ère ou terminales Sciences et Techniques de l’Industrie et du Développement Durable (STI2D) spécialité Innovation Technologiques et Eco-Conception (ITEC) appliquée partiellement à l'univers du textile. (expérimentation éducative nationale article 34 mise en oeuvre par le lycée F. Renaudeau- le lycée de la Mode)

Ouverture internationale :
Le lycée diffusera largement sur son projet auprès des autres étudiants, du réseau Design A4, des entreprises partenaires par différents outils :
- Affichage de la charte et de la déclaration de stratégie Erasmus au sein du lycée
- Rubrique « actualités » traduite en anglais sur le site Internet
- Lors des salons mondiaux auxquels le lycée de la Mode participe, notamment Première Vision et Zoom by Fatex
- Stand Erasmus aux journées portes ouvertes
- Communication auprès des entreprises des parcours
- Réflexion à conforter sur la mise en oeuvre de session TOEIC (sur base du volontariat, avec quels financements ?)
- Des aides financières afin de permettre au plus grand nombre d'étudiants et d'élèves de participer aux voyages ou stages à l’étranger grâce au fonds social.

Le lycée considère que la préparation est essentielle pour l’élaboration et la qualité du déroulement d’une mobilité. Tout au long de ce processus, les étudiants seront accompagnés par l’équipe enseignante pour définir leur projet, prévoir la logistique de recherche de stage, candidater et enfin, suite à l’accord de l’entreprise d’accueil, définir le thème de projet, la nature des activités, le programme de travail et le rôle du tuteur.
Des outils relatifs aux mobilités antérieures seront mis à leur disposition : rapports d’activités, banque de données des entreprises en Europe, bilans de séjour permettant de se renseigner sur les hébergements possibles, le coût de la vie … Il sera également demandé aux étudiants ayant bénéficié de stage Erasmus de témoigner de leur expérience auprès des futurs étudiants, lors de la journée portes ouvertes, à la rentrée …
Une fois leur structure d’accueil identifiée, les jeunes bénéficieront d’une préparation linguistique en anglais (pratique conversationnelle et vocabulaire technique) et culturelle spécifique.
Au cours de leur stage, les étudiants et les maîtres de stages en Europe devront rendre compte régulièrement des activités de stage à un professeur référent français par le biais de grilles d'évaluation. Au retour des stages, les étudiants produiront un rapport d’activité qui sera présenté à l’oral en présence d'enseignants et de professionnels de nos entreprises partenaires. Chaque étudiant recevra un portefeuille de compétences intégrant les différentes évaluations regroupées et synthétisées dans une grille d’évaluation globale, ainsi qu’une attestation Europass.
Le lycée souhaite également permettre aux étudiants de valoriser les apports linguistiques d’un stage en Europe en instituant une session de certification officielle de leur niveau de langues les situant dans le cadre européen des langues.
Enfin, des enquêtes (bilans de séjour) seront réalisées, permettant une évaluation du projet.

Lycée éco-responsable :
Les personnels et les élèves du lycée de la Mode ont depuis plusieurs années œuvré s sur des projets ponctuels et/ou quelques organisations en lien direct avec le développement durable. Néanmoins, les élèves et les personnels ressentent la nécessité de généraliser, d’adapter et de renforcer un fonctionnement global du lycée en accord avec les principes du développement durable. Cette démarche est conjointement menée sous l’angle des gestes quotidiens et de la maîtrise des consommations avec celui de l’éducation et de la pédagogie.

Notre principe est de considérer l’élève sous 3 espaces : la société/ sa famille/ses pairs, ses cours et le cadre vie éducatif (internat, restaurant scolaire) cf. schéma ci-contre 

Les orientations choisies sont :
  • Economie d’électricité et de gaz (chauffage)
  • Valorisation des bio-déchets (restaurant scolaire)
  • Sensibilisation et responsabilisation des usagers du restaurant scolaire sur le mieux manger (élèves et étudiants extérieurs dans le cadre du Crous)
  • Sensibiliser, développer la prise de conscience et donner les moyens d’une implication aux élèves et personnels du lycée
  • Renforcer la place accordée au DD dans les contenus d’enseignement disciplinaires
  • Vivre ensemble et favoriser le bien être des élèves
  • Limiter les risques de contamination (principes d’hygiène)
  • Tenir compte dans le renouvellement du matériel et des fournitures des choix DD (politique d'achats)
  • Réduire la consommation d’encre et de papier (gestion du parc des photocopieurs et imprimantes)
  • Limiter les déplacements polluants individuels (favoriser le co-voiturage)


Synthèse pour le plan d'action 2013 2018
Le positionnement particulier du lycée, son attractivité, son label lycée des métiers de la Mode, son partenariat avec l’université d’Angers, ses réseaux avec l’ensemble des acteurs économiques qu’ils soient régionaux ou nationaux faciliteront le déploiement des formations et l’obtention de résultats en termes de réussite de parcours et d’insertion professionnelle.
L’établissement cherche à performer son offre notamment avec une implication renforcée sur la mobilité internationale et la préparation aux exigences professionnelles de cette filière « Mode » résolument tournée vers les nouveaux enjeux économiques (design, technologies, éco-conception, export).