Label et lycée de la Mode
Label et lycée de la ModeOutils de communicationVocation METIERS / FORMATIONSAdéquation EMPLOIS / FORMATIONSLycée éco-responsablePlan d'action 2013 2018     lycée des métiers
 
Lycée des Métiers de la mode Label et lycée de la Mode 
Préambule :
L'obtention ou le maintien du label lycée des métiers est soumis à la réalisation ou le respect de plusieurs critères énoncés ci-après. Pour le lycée Fernand Renaudeau - lycée de la Mode agréé au 1er septembre 2008 lycée des métiers de la mode, il s'agit de le renouveler pour une période de 5 ans. Le lycée Fernand Renaudeau - lycée de la Mode lycée est animé par deux axes stratégiques :
  -  oeuvrer au mieux avec une ambition sans cesse renouvelée pour favoriser l'adéquation entre la formation aux différents métiers et l'emploi au sein d'une filière parfaitement identifiée : la filière Mode textile - vêtement - chaussure et maroquinerie.
 - Susciter de la manière la plus large et la plus fiable possible les vocations d'élèves, d'étudiants, d'apprentis, d'adultes vers les multiples métiers de ce secteur professionnel  

Pour chacun de ces deux axes stratégiques est décliné en actions concrètes développées avec leurs contenus et les supports, documents ou livrables obtenus et/ou utilisés (cf carte heuristique page 1). Pour chacune de ces actions sont référencées  le ou les critères du label concerné(s).
 

Rappel du contexte économique :
Le secteur de la Mode (habillement, chaussure et maroquinerie) reste un domaine de prédilection de la France (luxe et patrimoine français), l'Ouest de la France est connu et reconnu comme un territoire où l'expertise et le savoir-faire industriel sont de tout premier ordre. Par exemple la région des Pays de la Loire constitue le 1er bassin national d’activités de services et de production pour cette filière avec 5 000 emplois. Ce territoire comporte notamment l'implantation ou la sous-traitance de marques de renommées mondiales.
(Cf carte sessi ou région pdl)

Génèse du pôle de formation aux métiers de la mode du lycée Fernand Renaudeau : le lycée de la Mode
Lors de la période d'après guerre dite Les trentes glorieuses, les secteurs industriels de la chaussure et du vêtement sont en pleine expansion. Au début des années 90, les statistiques pour la ville de Cholet sont que 50% de l'effectif des salariés sont en activité dans une entreprise de chaussure ou de vêtement  ou indirectement au sein d'une entreprise de service associée à ce secteur (ex. Plasturgie pour la chaussure). La filière mode sur le Choletais et la région des Pays de la Loire est à son apogée en terme d'effectif et de poids économique.

Vers le milieu des années 80 va se poser déjà la notion de renouvellement des salariés mais surtout la mutation des compétences des différents métiers en prévision de la mondialisation des échanges et les nouveaux comportements des consommateurs.
Madame Chantal Le Saulnier proviseur du LEGT Fernand Renaudeau établissement de renommée  sur le choletais possédant à l'époque déjà plusieurs formations pour ce secteur (CAP et BT en habillement ainsi qu'un BTS industries des matériaux souples va porter avec l'appui indéfectible de la profession un projet inédit de création d'un lycée dédié à l'univers de la mode : le lycée de la Mode. Sa détermination, sa capacité à convaincre et à porter le projet ont été récompensés en 1989 avec la première rentrée scolaire de cet établissement sise 20 rue du carteron à Cholet au coeur même d'un quartier où sont implantés des organisations patronales, deux centres techniques et des entreprises de commercialisation des fournitures et matières pour l'habillement et la chaussure.
Cette première rentrée avec environ 200 élèves et étudiants sera vite contrariée par un revirement de situation économique en 1994 notamment avec les licenciements et des dépôts de bilan d'entreprises importants et récurrents pour atteindre une stabilisation de cette dégradation que ces 5 dernières années malgré la crise de 2009. Malgré ce tableau économique peur reluisant, le lycée de la Mode à quasiment multiplié ces effectifs par 2 en 20 ans. L'explication tient au dynamisme et l'engagement des équipes (enseignant, direction) en place mais aussi  au fait que l'ensemble des acteurs a toujours été convaincus que leur avenir commun passe par leur capacité collective à adapter la réponse de formation aux attentes économiques et à étoffer voire innover l'offre de formation. (cf. Organigramme du lycée de la Mode)

Le label lycée des métiers est un formidable instrument pour à la fois jauger ce qui a été accompli mais surtout pour poursuivre le développement dans une démarche participative du pôle de formation au métiers de la mode que constitue le lycée de la Mode.
 
Organigramme du lycée de la Mode


Instance de Suivi de la démarche Lycée des métiers :
Chaque réunion (comité de liaison  de l'apprentissage, réunion de rentrée, réunions pédagogiques, journée de solidarité, conseil d'enseignement, conseils pédagogiques) est l'occasion de faire le point sur la manière dont l'action ou le projet étudié(e) est en phase avec les enjeux du lycée des métiers. Pour ce faire l'outil logiciel Mindview permet de mettre en référence le sujet étudié avec l'ensemble des actions en cours ou à venir dans le cadre du label.